Jeff Koons condamné en France pour contrefaçon de droit d’auteur

La Cour d’appel de Paris, dans un arrêt du 17 décembre 2019, a confirmé le jugement de première instance de 2017 selon lequel la sculpture Naked de Jeff Koons contrefaisait les droits d’auteur du photographe français Jean-François Bauret.

La société Jeff Koons LLC et le Centre Pompidou qui exposait l’œuvre litigieuse ont été condamnés à verser 20000 euros de dommages et intérêts aux ayants-droits du photographe, décédé en 2014.

La sculpture de Koons représentait deux enfants nus debout, un garçon et une fille sur un socle en forme de cœur, recouvert de fleurs.

La représentation des deux œuvres côte à côte laisse en effet percevoir de très grandes ressemblances. Le sculpteur n’en est pas à sa première condamnation en la matière, accusé à plusieurs reprises de plagiat et condamné pour la troisième fois en France.