NFT, un bien immatériel pas si sécurisé que ça

NFT, un bien immatériel pas si sécurisé que ça
Le monde de la PI
Publié le 25 avril 2022

Si les NFT, ou jeton non fongible, sont connus pour leur sécurité et leur traçabilité, l’actualité récente a démontré que sa sécurisation était toute relative. En effet, deux piratages récents, un le 10 février dernier pour un montant de près de 1, 57 millions d’euros et l’autre le 23 mars dernier pour un montant de près de 620 millions d’euros ont démontré que ce nouveau type de bien immatériel était susceptible de piratage.

 

Si le premier piratage semble être lié à une campagne d’hameçonnage (fishing) et ne remet donc pas en question les protocoles utilisés, le deuxième est bel est bien dû à une faille de la plateforme utilisée dans le cadre de la gestion de ces NFT. Ainsi, si les investissements dans les NFTs peuvent faire miroiter des profits importants, il est nécessaire d’être vigilant lorsque l’on envisage un investissement dans un tel bien immatériel.