Pas de monopole sur le calisson

Un étrange litige a eu lieu cet été autour de la petite confiserie bien connue, réalisée à base de melon confit et de pâte d’amande.

En 2016, un citoyen chinois, Ye Chulin, dépose à titre de marque en Chine l’appellation « Calisson d’Aix en Provence » et l’équivalent en mandarin « Kalisong ». L’union des fabricants du calisson d’Aix s’est mobilisée en vue de faire obstacle à cet enregistrement, envisageant notamment de protéger le nom comme IGP (indication géographique protégée). Malgré des interventions politiques diverses, l’opération a échoué.

Toutefois, Ye Chulin n’a pas pour autant eu gain de cause, sa marque ayant été tout simplement rejetée par l’Office chinois pour manque de caractère distinctif et caractère potentiellement trompeur quant à l’origine des produits.

Le nom calisson est donc sauvé, pas de dépôt par un tiers non autorisé !