Deux grosses condamnations au titre du RGPD

 

Les condamnations pour non-respect du Règlement sur la Protection des données personnelles tombent comme des feuilles mortes cet été…

 

Après l’amende de 746 millions infligée à Amazon au mois de Juillet par la CNPD (Commission luxembourgeoise pour la protection des données), c’est à présent WhatsApp qui fait l’objet d’une décision à son encontre de la Data Protection Commission irlandaise (DPC).

 

Il est reproché au service de messagerie de ne pas suffisamment bien informer les utilisateurs et utilisatrices quant à l’usage que la filiale et sa maison mère font de leurs données.

 

Si le chiffre peut sembler dissuasif, plusieurs analystes rappellent toutefois que l’amende ne représente que 0,08 % du chiffre d’affaires de Facebook, désormais propriétaire de WhatsApp, quand celle-ci pourrait aller jusqu’à 4%.